A découvrir a la bazoche- Gouet

Le Bureau d'Information Touristique
Pour découvrir notre région, nous vous conseillons de rendre visite au bénévoles du B.I.T situé sur la place de l'Eglise.
Ouvert toute l'année :
- jeudi : 10h00 à 12h00
- samedi : 10h00 - 12h30 et 15h00 - 17h00
et à partir du 1er mai : 
- dimanche de 10h00 à 12h00
En juillet et août en plus des samedis et dimanches :
-mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 10h00 à 12h00 et 15h00 à 18h00
Téléphone : 02 37 49 23 45

L’église Saint-Jean-Baptiste

L’église Saint Jean Baptiste, classée monument historique par arrêté du 13 Avril 1907, est mentionnée dès 1144, mais ce n’est qu’au XVIe siècle que la nef romane aux lourds contreforts de grison s’élargira au sud et qu’apparurent les éléments décoratifs sculptés dans la pierre. Le clocher surmonte une tour intérieure datée de 1548. Les vitraux de l’abside ont été restaurés au XVIIe siècle. Ils représentent des scènes de la Passion avec une date, 1551, ainsi que le blason des Bourbon-Conti, seigneurs du lieu au XVIIe siècle.

L’Hôtel du Lion d'Or

Construit en 1650, ce grand hôtel appelé le Lion d'Or, anciennement le Grand Logis, conserva sa fonction jusqu'en 1845, date à laquelle il devint également relais de Poste. A cette époque, 35 relais de Poste couvraient le département. Le développement du chemin de fer sonna bientôt le glas des relais, les derniers fermèrent leurs portes en 1872. L'hôtel du Lion d'Or et de la Poste fût exploité comme hôtel-restaurant jusqu'en 1964. 

NB : visible uniquement de l'extérieure

La Chapelle des Bois

A découvrir aux environs

L’église de Villevillon

Sans doute la plus ancienne des églises du Perche ! Située en pleine campagne, près d’une mare et d’un tout petit cimetière, cette église romane du XIème siècle symbolise bien les paysages du Perche. L'édifice a été construit en 1059 par l'Abbaye Saint-Père de Chartres sur les ruines d'une église plus ancienne. La charpente de la voute en forme de vaisseau renversé date du XVème siècle, ainsi que les peintures murales, dont l’une représente « le dit des trois vifs et des trois morts ». Elle renferme également une magnifique collection de 14 statues en bois polychromes du XVIème siècle. Le mobilier est du XVIIe siècle. Le portail renaissance et le clocher en bardeaux (tuiles en bois) méritent le détour.

Le château de Montmirail

Le château fut à l’origine, une forteresse médiévale. Le pignon visible présente les plus anciens aspects datant des XVe et XVIe siècles. Les façades ont été remaniées aux XVIIIe et XIXe siècles. Le château est célèbre par l’entrevue qui s’est déroulée en 1169 entre le roi de France Louis VII, et le roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt, en présence de l’archevêque de Canterbury. Le panorama que l’on découvre du haut de la tour culminant à 248 mètres est exceptionnel et en fait le point habité le plus haut du département de la Sarthe. Assiégé, brûlé, finalement rasé à la fin de la guerre de Cent Ans, le château est reconstruit en 1480 par Charles d’Anjou, Comte du Maine, qui le dote de magnifiques salles d’armes. Les différents seigneurs qui lui succédèrent à la renaissance, puis au début du XVIIIe siècle transformèrent l’austère forteresse médiévale, aménageant façades, pièces de réception et les jardins. Dans le parc, la glacière du XVIIIe siècle est la plus grande du département.

La Commanderie d'Arville

Nogent le Rotrou

Châteaudun

Musée école d'Unverre